La question de la liberté religieuse est l’un des thèmes clés de la crise intégriste.

Le schéma sur la liberté religieuse, proposé aux pères conciliaires le 23 septembre 1964, d’où est issue la déclaration sur la liberté religieuse Dignitatis Humanae, « la Declaratio », fut le document le plus discuté du concile.

Le 24 septembre 1964, durant la troisième session du concile Vatican II, Mgr Marcel Lefebvre (1905-1991) fut l’auteur d’un discours vigoureusement opposé au schéma sur la liberté religieuse.

Les jours suivants, le père Henri de Lubac (1896-1991), théologien expert au concile, sollicité par plusieurs évêques français, examina ce discours et en montra la grande faiblesse dans des observations écrites adressées aux évêques, note dans laquelle il répond point par point à Mgr Lefebvre.

Dès 1964 étaient ainsi déjà magistralement mises en lumière les faiblesses de la pensée du fondateur d’Ecône et le malentendu dramatique qui devait conduire ce dernier au schisme.



Télécharger le discours de Mgr Lefebvre et la réponse du père de Lubac en pdf